Seo - Search engine optimization Référencement de site

La fin du PR sculpting, vive le PR modeling

Publié par Guillaume Hocine - Arf le 21/02/2010

Le PageRank modeling, ou modélisation du Pagerank en français, est un terme que j’ai eu l’occasion d’entendre, pour la première fois, de la bouche de Philippe Yonnet lors d’une de ses interventions au SEO campus 2010.

Révolution, évolution ou simple effet marketing de la part d’un personnage connu dans le référencement naturel ? Je vous apporterais ma réponse plus loin dans l’article.

Mais dans un premier temps, je me dois de revenir sur un point important, qui permettra à tous de comprendre plus facilement pourquoi ce nouveau terme est apparu.

 

La fin du PageRank sculpting selon Google



Pour ceux qui ne le savent pas encore, le PR sculpting comme nous le connaissions depuis l’apparition de l’attribut rel=nofollow en 2005, n’est plus d’actualité depuis l’article sur le pagerank sculpting, paru le 15 juin 2009, sur le blog de notre ami à tous (surtout quand il se rase le crâne), j’ai nommé Matt Cutts.

Pour ce qui ne comprennent pas très bien l’anglais ou qui ne connaissent pas Google Translate, je vais essayer de vous définir le PageRank sculpting du mieux possible, son intérêt, ses effets et pourquoi Google a décidé d’y mettre un terme.

 

Définition et intérêts du PageRank sculpting



Le PR sculpting a été introduit en 2005 via l’attribut rel=nofollow  pour limiter le manque de contrôle des webmasters sur leur site lorsque ces derniers permettent aux utilisateurs de créer du contenu. Cela fait suite à la grande révolution du web 2.0 (plateforme de blog, forum…). Petit aparté, la création de contenu par les utilisateurs est un sujet très souvent abordé par de nombreux clients, les dirigeants s’en préoccupent beaucoup. Le jargon employé est très anglophone, le terme précis est UGC (users generated content).
Après ce petit aparté fort utile ou pas, revenons à notre bon vieux PR sculpting.

Avant l’annonce de Google par l’intermédiaire de Matt Cutts, le PageRank sculpting via l’attribut rel=nofollow, nous permettait d’indiquer au moteur de recherche de ne pas transmettre de popularité à une page via un lien contenant l’attribut rel=nofollow, tout en transmettant la totalité de cette popularité via des liens ne contenant pas cet attribut.

Exemple :
1 page, 5 liens présents sur cette page, dont 1 lien avec l’attribut rel=nofollow.
La popularité est divisée par 4. Le lien contenant l’attribut rel=nofollow, ne transmet pas de popularité, et ne dilue pas cette dernière. La totalité de la popularité est transmise via les 4 autres liens.

Après l’annonce, si nous reprenons le même exemple, nous nous retrouvons à transmettre uniquement les 4/5 ème de la popularité de la page, nous perdons donc 1/5 ème de la popularité transmise aux pages auxquelles nous avons décidé de transmettre la popularité.

 

fin du PageRank sculpting

Comme nous pouvons le constater, le PageRank sculpting via l’attribut rel=nofollow, qui nous permettait d’influencer, de décider si facilement et simplement à quelle page nous souhaitions transmettre de la popularité est mort.

Je pense qu’avec les 2 lignes ci-dessus, vous comprenez les enjeux et donc pourquoi Google à décidé de modifier son utilisation. Avec un simple attribut créé par les moteurs de recherche eux-mêmes, vous pouviez impacter très simplement et très efficacement sur le cœur même des moteurs de recherche. Vous pouviez vous jouer en partie de leur algorithme ! Vous comprenez maintenant pourquoi ils se devaient de réagir, et les sous entendus induits dans l’article publié par Mat Cutts.
« Vous ne pouvez pas vous  jouer de nous, nous sommes le général, vous êtes les pions ! »

 

Le PR modeling, une révolution, une évolution, un nom différent…

 

Le PageRank modeling est une logique de hiérarchisation de contenu qui existe depuis des décennies, des siècles et bien plus encore…
La meilleure analogie possible avec le monde réel serait, le classement des livres présents dans une bibliothèque. Les livres sont classés par grande catégories (physique, chimie, biologie, mathématique, philosophie, histoire…). Si les grandes catégories  sont trop généralistes, ces dernières peuvent être scindées  en sous-catégorie. Les livres seront alors classés par auteur et par ordre alphabétique.

Vous voyez où je veux en venir, c’est du déjà vu, revu et rerevu… Sur le web cette hiérarchisation de contenu existait avant même la première apparition des moteurs de recherche. Les annuaires webs en sont le meilleur exemple.

Cette hiérarchisation de contenu à laquelle on donne le nom de PR Modeling parce que c’est bien plus mieux quand on va chez le client (pas vrai Philippe ?), et permet de vendre plus cher des prestations (on me dit que je m’égare).

Je reprends, la hiérarchisation du contenu à laquelle on donne le nom de PR Modeling quand on va chez un client, est selon moi, un des aspects fondamental du référencement.

Le principe est simple, prenez une pyramide, inversez-la, et oh miracle vous vous retrouvez avec une pyramide inversée. Tout en haut se trouve votre home page, avec sur cette home page, les liens des catégories principales (niveau 1).

Plus vous êtes haut dans cette pyramide, plus le contenu se doit d’être généraliste.

Pourquoi ?
C’est relativement simple à comprendre, votre homepage est théoriquement la plus populaire (plus fort PageRank). Sur cette homepage doit donc se trouver logiquement les catégories principales avec les termes les plus génériques. Ces termes sont généralement les plus concurrentiels : vous retrouverez généralement un nombre de pages élevé pour une occurrence donnée dans le résultat des moteurs de recherche.

Plus vous descendez dans votre pyramide de contenu, plus vos pages se positionneront sur des termes précis (page détail d’un article = dernier niveau par exemple).

Vous l’aurez compris, aucune révolution, ni évolution, si ce n’est dans l’appellation d’origine à gagner plus de fric…, puis, moi aussi je viens d’inventer AOGPF. J’ai décidé de mettre cette appellation  sous GPL v2, vive le libre…

 

12 commentaires pour La fin du PR sculpting, vive le PR modeling

Référencement underground à écrit le 21 02 2010

J'aurais presque écrit la même chose, mais je ne trouvais pas assez drôle. Entre deux conférences (ou pendant une conférence que nous avions quittés), black hat et autres seo confirmés, nous avons parlé de PR mouling, à savoir : plus ton slip est moulé moins tu perds de jus et de PR touching.
Mais aussi de technique seo et de moyen d'arriver à nos fins en utilisant des moyens plus novateurs et moins connus.
Où étais-tu?
Location appartement paris à écrit le 23 02 2010

Allez un peu de troll...

Qu'est ce qui se passe si je fais l'inverse, c'est a dire:
Mes termes les plus spécifiques sur la home et les généraux dans les liens profonds?
Alex à écrit le 24 02 2010

Sur le PR sculpting, j'avais cru comprendre que "le nouvel effet" ne valait que pour les liens internes (qui pointent vers le domaine sur lequel est ton lien) ?

Du coup, tu as l'air de dire que ça n'a pas d'influence. Tu en sais plus ?
Waaaouh à écrit le 26 02 2010

Bon et bien j'ai lu et pris ça très au sérieux.

On est tellement noyés dans les techniques avancées des fois, qu'on en oublie les bases... et quand on voit que Google donne du crédit à la désoptimisation, comme une carotte à celui qui n'essaye pas d'en faire trop et qui se la joue naturel, moi je dis oui.

D'ailleurs, je vais appliquer le pagerank modeling sur un de mes sites dans quelques jour sur lequel j'ai vraiment fait du n'importe quoi au niveau de sa structure en voulant spammer, euh, optimiser mon référencement.
Avis à écrit le 13 06 2010

Je viens juste de tomber sur cet article.
Google complique tellement la tache des webmasters pour se positionner (bon ok, Google n'est pas la pour faire plaisir aux webmasters mais pour proposer des résultats pertinents) que c'est logique qu'ils cherchent à gruger.
Si on écoute Matt Cutts pour positionner son site on est pas dans la merde.

A l'entendre le seul fait de proposer un contenu de qualité et maj pour les visiteurs suffisent à bien se placer.

Quand on voit la réalité des choses il faut comprendre que les webmasters "dociles" qui se font passer devant par tous les spammeurs (avec contenu lamentable et sites à une page) cherchent à optimiser leur site pour pas passer des journées entières à écrire du contenu pour être derrière des spammeurs qui, eux, passent leur temps à gruger de manière grossière.
Netlinking à écrit le 03 07 2010

Oui, du PR modeling on en parlait déjà il y a au moins un an ou deux sous le nom de "siloing". Le terme de PR modeling semble être effectivement apparu suite à la modification de la prise en compte du PageRank via l'attribut nofollow ; c'est vrai que c'est une façon de continuer à vendre le produit. Reste qu'il est toujours possible de faire du PR sculpting, mais effectivement pas grâce à l'aide de nofollow.

@Alex : qu'est-ce qui t'a fait comprendre que cela ne concernait que les liens internes ?
artisanat-russe à écrit le 04 07 2010

La solution est peut-être de "supprimer" ces liens, en les plaçant dans du JavaScript, ou pourquoi pas en iframe.
Je pense que dans les mois à venir, des solutions originales seront trouvées.
Le jeux du chat et de la souris n'est pas terminé.
Imprimerie bordeaux à écrit le 13 08 2010

Tout à fait d'accord avec "Netlinking", il est toujours possible de faire du PR Sculpting et il est nécessaire de le faire pour optimiser un site internet. La seul différence est que l'on ne peut plus utiliser simplement l'attribut nofollow pour bien répartir la popularité des pages mais il faut désormais utiliser une alternative. Un petit script en javascript peut très bien faire l'affaire...
Jeux concours gratuits à écrit le 12 09 2010

Encore une fois, cette hiérarchisation de contenu est vraiment l'une base du référencement naturel. Comme dit plus haut, même si le Pagerank sculpting ne peut plus être mise en place via l'attribut nofollow, il est tout à fait possible d'utiliser du JavaScript.
echantillons gratuits à écrit le 15 09 2010

@Avis
Malheureusement le web n'est pas tout pink, dédicace à Gwaradenn ^^
Mais bien fait de personne qui sont là uniquement pour faire de l'argent, et si ils doivent ne respecter aucune règle ils le feront sans aucun problème.
Si tu ne respectes pas les CGV de Google tu ne vas pas en prison, au pire t'es black listé, tu recommenceras avec un autre site, via un nom de domaine, un registrar où tu es totalement anonyme...
serrurier genève à écrit le 30 09 2010

Donc, si je comprend bien, il se peut parfois que l'on inscrive son site dans un annuaire en prenant beaucoup de temps et d'energie et si cela se trouve avec le Nofollow on ne reçoit aucun avantage pour ces efforts, sans meme le savoir ?!!
cours de droit à écrit le 15 12 2010

Oui enfin Matt Cutt dit blanc d'un coté, et noir de l'autre, parce les rel=nofollow ce n'est pas ce qui manque sur son blog...
Ajouter un commentaire
 
Copyright © arfooo.com  2007 - 2012  -  Tous droits réservés.
Sites du groupe: petites annonces gratuites   kinthia.com
Partenaires : annuaire