Seo - Search engine optimization Référencement de site

Une faillite inévitable de Kodak ?

Publié par Soafara le 14/04/2012

Tous les géants de la photographie ont su profiter du passage au numérique, excepté Kodak. Les conséquences ? Les articles et les produits de la marque américaine se vendent de moins en moins, au point qu’à l’heure actuelle, Kodak serait tout simplement au bord de la faillite. Infos ou intox ?

Kodak : une référence mondiale en matière de photographie et de cinématographie


C’est en 1881 que commence la grande aventure de Kodak, quand George Eastman, un industriel américain, décide de monter une société baptisée Eastman Kodak Company. Huit ans après sa création, l’entreprise lance donc le tout premier appareil photo instantané à pellicule photographique. Cet appareil nommé d’ailleurs Kodak est très facile à manipuler et se destine ainsi à toutes les personnes qui n’y connaissent rien en photographie. Vers 1891, Kodak s’est lancé dans la fabrication de pellicules en bobine et de papiers photographiques.

En parallèle, George Eastman collabore avec Thomas Edison, et intègre l’univers de la cinématographie. D’ailleurs, dans cette optique, l’invention des premières pellicules pour les fils sonores revient encore à Kodak en 1929. Les années quarante, cinquante et soixante marquent l’ouverture de plusieurs usines et de manufactures dans les quatre coins du monde à savoir l’Europe, l’Asie ou encore l’Amérique du Sud. Au fil des années, Kodak s’impose plus que jamais comme le leader mondial de la photographie et de la cinématographie avec le lancement de Kodak Retina, le premier appareil photo 35 mm, du Cine Kodak son caméra amateur, sans oublier le Sound Kodascope, le premier projecteur sonore de la marque.

Kodak : très mal coté en bourse, le géant de la photographie serait au bord de la faillite


Lorsque l’on sait le parcours exemplaire de la société américaine Kodak depuis ces 130 dernières années, grande est la surprise, lorsque l’on apprend que la multinationale est sur le point de déposer le bilan. C’est Wall Street Journal qui a lâché l’information, en annonçant que les actions de l’empire Eastman Kodak n’arrêtent pas de dégringoler en bourse. Une chute libre de 30 % depuis mercredi 4 janvier dernier, sinon de 6,15 % la journée du jeudi, que les actions de Kodak ne valent plus en ce moment que 120 millions de dollars.

Interrogés sur cette situation, les responsables de chez Kodak refusent tous commentaires. Cependant, les rumeurs courent qu’il se pourrait bien qu’Eastman Kodak fasse appel au chapitre 11 de la loi américaine sur la faillite. C’est peut-être la dernière cartouche à tirer pour le géant américain de la photographie, avant de mettre définitivement la clef sous la porte. Cette loi américaine laisse effectivement la possibilité aux sociétés en difficulté de préserver leurs actifs, tout en repoussant les échéances de leurs dettes. Une information qui semble se vérifier, parce que d’après toujours le Wall Street Journal, Kodak ferait des mains et des pieds pour s’octroyer un prêt d’un milliard de dollars.

Nombreux pensent que si Eastman Kodak Company se trouve dans cette situation, c’est parce que la marque n’a tout simplement pas su profiter de l’envolée numérique. Espérons que tout comme United Airlines, Enron, Delphi ou encore Lehman, qui se sont mis sous la protection de cette fameuse loi américaine, Kodak pourra aussi se sortir de cette très mauvaise passe. Croisons les doigts !

0 commentaires pour Une faillite inévitable de Kodak ?

Ajouter un commentaire
 
Copyright © arfooo.com  2007 - 2012  -  Tous droits réservés.
Sites du groupe: petites annonces gratuites   kinthia.com
Partenaires : annuaire